L'Open VLD ne veut plus aucun militaire dans la rue