Deuxième discours à l’ONU d’un Roi apôtre de la diplomatie mondiale