Accusée de ménager Israël, la Belgique peine à se justifier