Europe

En Russie, Alexeï Navalny, l'opposant numéro un de Vladimir Poutine, a été placé ce jeudi en réanimation dans un état grave dans hôpital en Sibérie, après s'être senti mal dans un avion. Ses proches évoquent la possibilité d’un empoisonnement. Il aurait perdu connaissance immédiatement après le décollage. Son état est stable selon les médecins et à l’heure actuelle les autorités estiment qu’il est trop tôt pour confirmer la thèse de l'empoisonnement.

Charles Michel, le président du Conseil européen, a annoncé que l'UE prendrait prochainement des sanctions ciblées à l'encontre des « nombreux responsables des violences, de la répression et des élections falsifiées » en Biélorussie. Pour rappel, suite à la dernière élection présidentielle le 9 août dernier, de nombreuses manifestations ont eu lieu pour dénoncer les résultats. Le président Alexandre Loukachenko refuse pour sa part de céder le pouvoir ou d'organiser de nouvelles élections et accuse l'opposition de vouloir « usurper le pouvoir ».

Au Royaume-Uni, trois ans après l'attentat-suicide de Manchester, la justice britannique a condamné ce jeudi à la perpétuité avec un minimum de 55 ans de prison Hashem Abedi, le frère du terroriste Salman Abedi - mort dans l’explosion de sa bombe - pour l'avoir aidé à préparer les attentats. Pour rappel, l’explosion avait fait 22 morts et des centaines de blessés à la sortie d'un concert.

Amérique du Sud

Le président brésilien Jair Bolsonaro est plus populaire qu'il ne l'a jamais été depuis le début de son mandat en janvier 2019, en dépit de sa gestion très critiquée de la crise du coronavirus. Selon un récent sondage, le taux d'opinions favorables de l'action du chef de l’État d'extrême droite a gagné 5 points depuis juin, passant à 37%, tandis que le taux de rejet a chuté de 10 points à 34%,

Afrique

Au Mali, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé sa démission ainsi que la dissolution du gouvernement et de l'Assemblée nationale. Contesté dans la rue depuis plusieurs mois, le président malien a été renversé par un coup d'État militaire dans la nuit de mardi 18 à mercredi 19 août.

Asie centrale

Alors que les autorités afghanes ont commencé à relâcher une partie des 400 derniers prisonniers talibans, la France a demandé dans un communiqué de ne pas libérer des terroristes condamnés pour les meurtres de citoyens français. La France s’est toutefois dite prête à soutenir le processus de paix dans le pays.

Asie orientale

Au Japon, un nouveau champion automobile pourrait voir le jour prochainement. Un rapprochement entre Honda et Nissan a en effet été révélé le 17 août par le Financial Times. Ce mariage aurait été proposé fin 2019 aux deux constructeurs. L’idée aurait été suggérée directement par des conseillers du Premier ministre, Shinzo Abe.

Proche-Orient

Au terme de six années de procès, le Tribunal spécial pour le Liban a jugé qu’il n'y avait pas de preuve d'implication du Hezbollah dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en février 2005. En revanche, un membre présumé du mouvement chiite, Salim Ayyash, a été reconnu coupable de l'attentat à la camionnette piégée qui a coûté la vie à l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri et à 21 autres personnes en février 2005 à Beyrouth.

Australie

Menacé par un projet de loi australien sur les médias, Google s'adresse à ses utilisateurs. Alors que l'Australie souhaite contraindre les géants de la tech à rémunérer les médias pour leurs contenus, Google a contre-attaqué lundi en se tournant directement vers le public par le biais d’une lettre ouverte. Le groupe américain soutient que le projet de loi australien ferait planer un risque sur ses services et sur les données personnelles de ses utilisateurs.

Merci de partager cette information