• Conseil national de sécurité au palais d'Egmont ce 24 avril 2020
  • Conseil national de sécurité au palais d'Egmont ce 24 avril 2020
  • Conseil national de sécurité au palais d'Egmont ce 24 avril 2020

L’ensemble des mesures prises depuis le début de la crise sont concertées au sein du Conseil national de sécurité (CNS) qui s’appuie sur les recommandations de divers organes d’experts scientifiques et médicaux pour définir les grandes lignes à suivre et prendre les décisions politiques adéquates pour la gestion de cette crise.

Depuis le début de la crise, il s’est réuni à deux reprises afin d’évaluer la situation et d’adapter les mesures en conséquence.

Le 15 avril 2020, suite au CNS, plusieurs décisions ont été annoncées, dont notamment la prolongation des mesures de confinement décidées le 17 mars jusqu’au 3 mai inclus.

Un nouveau CNS se tient ce 24 avril 2020 à 14 heures avec pour objectif de mettre en place le déconfinement progressif, dès le 4 mai prochain. Il permettra d’annoncer, sur base du travail du GEES (le groupe d'experts en charge de l'exit strategy) un timing de sortie, les conditions de réouverture des commerces, des restaurants, des bars, des écoles, des stages, des mouvements de jeunesse, de la capacité de voyager, etc.

Conseil national de sécurité

Le saviez-vous ?

Le Conseil national de sécurité est un organisme créé par le gouvernement belge en 2015 pour définir les grandes lignes politiques à suivre par les services de renseignement. Il se réunit lors d’événements majeurs qui concernent directement la sécurité du pays. C’était le cas pour les attentats de mars 2016. C’est le cas pour la crise du Coronavirus que nous connaissons.

Le CNS, présidé par la Première Ministre, Sophie Wilmès, comprend les Vice-Premiers  Ministres, les Ministres de la Justice, de la Défense, des Affaires étrangères et de l’Intérieur. Pour la crise du Coronavirus, il a été élargi aux Ministres-Présidents des Régions et des Communautés.

Pour prendre ses décisions, le CNS s’appuie sur les recommandations de divers organes. Pour la crise du coronavirus, trois organes se réunissent pour assurer le suivi de la situation au niveau sanitaire :

  • le Risk Assessment Group (RAG)qui analyse le risque pour la population en se fondant sur des données épidémiologiques et scientifiques ;
  • le Risk Management Group (RMG) qui s’appuie sur l’avis du RAG pour prendre des mesures de protection de la santé publique ;
  • le Comité scientifique Coronavirus qui rend un avis scientifique sur l’évolution du virus.

Le Conseil national de sécurité est préparé par le Comité stratégique du renseignement et de la sécurité (CSRS). Ce comité est également chargé de la mise en œuvre des décisions du Conseil national de sécurité.

Merci de partager cette information