L’Europe est riche de vingt-quatre langues officielles et pour célébrer cette diversité, chaque année le 26 septembre, c’est la Journée européenne des langues. Le but de cette journée est de célébrer le plurilinguisme et d’inciter à l'apprentissage des langues tout au long de la vie.

Journée européenne des langues ce 26 septembre

Le saviez-vous ?

Saviez-vous que cette journée a été créée durant l'Année européenne des langues en 2001, à l'initiative du Conseil de l'Europe et de l'Union européenne ?

En 1957, un règlement européen établit le néerlandais, le français, l’allemand et l’italien comme langues de travail officielles de l’Union européenne.

Depuis, leur nombre a augmenté avec l'adhésion de nouveaux pays à l'Union européenne et la reconnaissance de certaines langues. Le 1er mai 2004, vingt-et-une langues étaient ainsi officiellement reconnues, auxquelles se sont ajoutées le roumain, le bulgare et l'irlandais en 2007, puis le croate en 2013.

Si l'Union européenne compte vingt-quatre langues officielles, trois sont principalement utilisées comme langues de travail dans les institutions européennes : le français, l'anglais et l'allemand.

Ce n'est ni le français ni l'anglais, mais bien l'allemand qui est la première langue maternelle de l'Union européenne avec pas de 100 millions de locuteurs natifs. L’allemand a le statut de langue officielle en Allemagne, Autriche, Suisse, Luxembourg, Liechtenstein et en Belgique. Il est aussi parlé au Sud-Tyrol en Italie et au Nord du Danemark. Au total, 16% de la poluation européenne parle allemand contre 13% Anglais et Italien et 12% français.

Merci de partager cette information