Nous sommes le 22 novembre 1963, à Dallas. C’est une période préélectorale, un an avant les élections prévues en novembre 1964 et John F. Kennedy est en visite. Historiquement, le Texas est un état très conservateur et Kennedy n’y était pas très apprécié.  

Le cortège présidentiel traverse la ville lentement, se faisant acclamer par la foule. Alors que la limousine décapotée passe sur Dealey Plaza vers 12h30, des coups de feu retentissent. Le président est touché. Aussitôt transporté au Parkland Hospital, il est déclaré mort à 13h.

C’est le 4e présidents qui est assassiné de manière similaire: Abraham Lincoln en 1865, James A. Garfield en 1881 et William McKinley en 1901

L’enquête est menée rapidement et confirme la thèse d’un tueur isolé: Lee Harvey Oswald qui, à son tour, sera assassiné 2 jours plus tard par Jack Ruby.

Tout et son contraire est alors dit sur l’assassinat. Sur les recommandations de ses conseillers, le nouveau président Lyndon B. Johnson lance une commission présidentielle qui confirmera après 9 mois d’enquête que Lee Harvey Oswald était bien un tueur isolé.

En 1966, la plupart des archives de l’enquête ont été libérées par le "Freedom of Information Act.

En 1979, la commission d'enquête de la Chambre des représentants sur les assassinats de JFK et de Martin Luther King n'a décelé aucune preuve selon laquelle la mafia aurait participé aux événements de novembre 1963.

En 1992, le Congrès américain décide d’imposer la publication du dossier en octobre 2017. D’autres restent encore confidentielles.