• Journée internationale pour la protection de l'éducation contre les attaques ce 9 septembre 2020

Depuis cette année, le 9 septembre est proclamé par l'ONU "Journée internationale pour la protection de l'éducation contre les attaques". En 2019, les Nations unies ont recensé près de 500 attaques contre des écoles dans différentes zones de conflit.

Pour le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin, « ce chiffre représente non seulement un nombre inacceptable d'histoires individuelles d'éducation interrompue, de projets d'avenir brisés et d'obstacles au développement des jeunes, mais aussi d’écoliers et de membres du personnel scolaire morts ou blessés. Cela doit cesser et les auteurs des attaques doivent être traduits en justice ». Il revient en premier lieu aux États de garantir la protection des écoles et de sauvegarder le droit à l'éducation. La Belgique condamne toute attaque contre les écoles et leur utilisation militaire en violation du droit humanitaire international. La fermeture d'écoles à cause de conflits armés est une source de préoccupation majeure.

Pour marquer cette journée, Philippe Goffin participe aujourd'hui à un événement de haut-niveau organisé par le Qatar en soutien à la protection des écoles contre les attaques. Il s’exprimera aux côtés de Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser du Qatar, du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, du vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères du Qatar Sheikh Mohammed bin Abdulrahman Al-Thani ainsi que de hauts responsables d’organisations internationales, comme le Comité International de la Croix-Rouge (CICR). Des personnalités comme le sportif David Beckham, Ambassadeur de bonne volonté d’UNICEF, participeront à cet événement, qui pourra être suivi en direct sur lien suivant: https://youtu.be/k4R28rRCr3w (14h30-16h heure belge).

En 2017, la Belgique a signé la "Déclaration sur la sécurité dans les écoles", qui vise à mieux garantir le droit à l'éducation pendant un conflit armé. Elle complète le droit international humanitaire, qui offre déjà une protection spéciale aux écoles. La Belgique s'est engagée à tenir compte de la Déclaration et de ses lignes directrices lors de la planification et de la conduite d'opérations militaires.

Le 10 septembre, le Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) se réunira pour un débat sur ce thème. En coopération avec le Niger qui préside le Conseil ce mois-ci, la Belgique a travaillé à une déclaration de la Présidence du CSNU condamnant ces attaques et demandant qu'une attention particulière soit accordée dans ce contexte à la situation des filles, touchées de manière disproportionnée par ces attaques.

La lutte contre l'impunité est une pierre angulaire de la politique étrangère belge. La présidence belge du Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflit armés s'inscrit dans cette ligne. Cet engagement se traduit sur le terrain, par exemple via le soutien financier belge au programme d’UNICEF pour le suivi systématique des violations des droits de l'enfant dans les conflits armés, un travail essentiel pour permettre la poursuite des auteurs de ces violations.

Merci de partager cette information